Votre 1er sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre 1er sujet

Message par Admin le Mer 13 Avr - 21:27

DOSSIER 2016
PROJET DANSE A L'OPERA
   
Le projet se veut une ouverture culturelle et une construction de compétences transversales et disciplinaires, articulé autour d’un spectacle vivant en fin d’année qui engage un travail collectif et collaboratif.



Point de départ




  • Plus-value de l'action

La mise en lien des disciplines, des établissements, des individus et des organismes ressources permet à chaque élève de tisser un véritable réseau porteur dans sa scolarité mais aussi dans son développement personnel. Elle contribue aussi à créer une école ouverte et inclusive où chacun peut trouver une place et évoluer. Elle témoigne d'une volonté d'alliance éducative en faveur du bien-être et de la réussite.
Nombre d'élèves et niveaux concernés : 250 élèves au total dont environ 200 élèves du lycée Dumont d’Urville, établissement porteur du projet, de la seconde au BTS :
- 2 classes de seconde ayant choisi le menu « Danse » dans les menus EPS
- Les élèves ayant choisi l’option EPS de complément
- Les élèves d’UNSS rock acrobatique et d'UNSS danse
- Les élèves des lycées partenaires (Voir partenariat et contenu du partenariat)
- Les élèves d’option « art »
- 17 élèves de sections professionnelles
- 15 professeurs



  • À l'origine

Plusieurs facteurs ont permis de donner naissance au projet :
- La volonté de développer une politique culturelle dans l’établissement
- Un contexte facilitant la proximité de pôles culturels importants (théâtres, Opéra, Hôtel des Arts, musées, cinéma Art et Essais…)  
- Le besoin de trouver de nouvelles méthodes d’enseignement pour mieux intégrer les élèves en risque de décrochage, notamment en 2nde où certains élèves    sont en très grande difficulté
- L’envie de varier les pratiques pédagogiques, de renouveler les supports et les modes d’apprentissage
- Une volonté d'augmenter l'estime de soi notamment dans son rapport aux autres



Construction




  • Objectifs poursuivis

Le projet Danse à l’Opéra a plusieurs objectifs :
- Ouverture et formation culturelle et artistique pour tous
- Développement de compétences transversales
- Valorisation des élèves
- Prévention du décrochage scolaire
- Développement des collaborations entre enseignants
- Ouverture de l'école sur l'extérieur et développement de partenariats
- Développement professionnel des professeurs engagés dans le projet


  • Description

Chaque année, une équipe d'enseignants se mobilise et explore une thématique en rapport avec l’actualité, le programme scolaire et culturel.
Les élèves sont ainsi confrontés à différents langages (corporel, musical) et doivent à leur tour produire chacun selon ses capacités, un élément qui composera le spectacle (danse, bande-son, décors, affiches, livrets...). Ils doivent coopérer entre eux et avec leurs enseignants pour transposer et traduire dans des langages différents la réflexion commune menée sur la thématique.
Ils sont placés en situation active de création, amenés à coopérer au sein d’un groupe uni par le même enjeu : la réussite du spectacle. L'expérience enrichit leurs connaissances et leurs compétences, nourrit leur réflexion, leur esprit critique et leur développement.  Clairement, ils affichent de façon concrète l'engagement, l'initiative et les performances dont ils sont capables.


  • Modalité de mise en œuvre

L’équipe engagée dans le projet se réunit en fin d’année après une réflexion commune sur le choix de la thématique et du titre du spectacle à venir. Certains éléments sont décidés :
- Le contenu qui servira à l’étude de la thématique
- Les partenaires à solliciter
- Les ballets à réaliser, la cohérence du spectacle
- Etc…
À partir de ces éléments, un calendrier commun est établi. La collaboration se poursuit tout au long de l'année et se traduit par des temps de travail avec les élèves (mise en place des ballets, accompagnement des sorties, formations…) et des temps de concertation (programmation, avancée du spectacle, coordination des actions…).


Le travail avec les élèves débute en septembre, chaque élève contribue au spectacle selon ses compétences, ses goûts et son cursus. Tous les élèves ont la possibilité de participer aux chorégraphies : des sorties et des formations sont organisées selon la thématique du spectacle.
- Les élèves volontaires créent les chorégraphies avec les professeurs d’EPS
- Les élèves musiciens créent une partie de la bande-son, à la fois pour introduire le spectacle et pour accompagner les chorégraphies
- Les élèves qui ne dansent pas ont d’autres missions (régie, photographie, voix off…)
- Les designers et les techniciens des établissements partenaires travaillent à la conception et à la réalisation des décors
- Les élèves du lycée professionnel Anne-Sophie Pic s'occupent du cocktail offert à l'issue du spectacle

Tout ce travail est accompagné par des professionnels. Par exemple, le chorégraphe de l’Opéra de Toulon, Erick Margouet, observe les productions, mesure la faisabilité et propose des alternatives.


  • Trois ressources ou points d'appui

- La collaboration avec des professionnels qui se mettent au service des élèves, qui partagent leurs compétences et leurs ressources
- Les conventions avec les salles de spectacle comme l’Opéra, le Théâtre Liberté de Toulon et Châteauvallon
- Les outils numériques, sites internet comme Correlyce et Numéridanse ou encore le site internet du projet sont accessibles pour les       travaux de recherche avec les élèves.

Le choix été fait ces dernières années de mener le projet avec des élèves de seconde ayant des difficultés de façon à leur donner la possibilité d’accéder aux apprentissages par d’autres biais, de nouer des liens leur permettant une meilleure intégration au lycée mais aussi dans leur ville et leur environnement. Tout au long de l’année l’implication est de rigueur et pas toujours évidente pour les élèves, jusqu’au jour du spectacle où chacun peut prendre pleinement la mesure du travail accompli et ainsi s’épanouir.




Les ressources




  • Moyens mobilisés

La Convention vie lycéenne et apprentie de la Région, le lycée Dumont D’Urville, le conseil départemental, le mécénat etc… De plus, la salle de l'Opéra est mise à disposition gratuitement, ce qui permet de réduire de moitié les coûts de la réalisation du projet.


  • Partenariat et contenu du partenariat

La convention signée avec l’Opéra de Toulon permet d’emmener les élèves en soirée sur des sorties pour découvrir les représentations d’œuvres artistiques du spectacle vivant (ballets, concerts, pièces de théâtre, opéras…). De plus, les partenariats entre plusieurs établissements scolaires forment la base à la construction de ce projet, tant sur sa conception que sur l’ouverture à l’autre :
- Le lycée professionnel Rouvière
- Le lycée professionnel des métiers Cisson
- Le lycée professionnel des métiers de l’hôtellerie et du tourisme Anna-Sophie Pic
- Le collège Henry Wallon
- Le lycée du Golf-Hôtel
- Le lycée Pertini (Gènes, Italie)
- La licence professionnelle « Gestion de projets et structures artistiques et culturels »



Les effets constatés



  • Sur les acquis des élèves :

- Développement de compétences transversales : curiosité, autonomie, initiative, recherche d'information, collaboration, communication
- Motivation et appropriation de savoirs, savoir-faire et savoir-être augmentées par une démarche de projet pluridisciplinaire
- Sentiment d’appartenance et intégration notamment chez les élèves de seconde
- Les élèves prennent confiance en eux et se sentent capables de réussir ensemble
- Certains élèves démotivés ont choisi de poursuivre leur scolarité dans l’établissement.
Les élèves se sentent responsables de leur création, d’une part dans l’organisation concrète de leur action, d’autre part dans leur interprétation


  • Sur les pratiques des enseignants :

- Collaborations et travail d'équipe qui stimulent l'évolution des pratiques d’enseignement
- L’exigence de faire réussir tous les élèves
- Mise en cohérence disciplinaire et interdisciplinaire des activités menées pour et autour du projet, sorte de fil rouge fédérateur des enseignements
- Démarche de recherche et de créativité


  • Sur le leadership et les relations professionnelles :

Il y a un véritable développement professionnel partagé à l'initiative des enseignants et des liens plus forts en raison de l’enjeu commun. C’est une équipe stable qui se renouvelle, ce qui multiplie les possibilités dans beaucoup de domaines différents.
L’objectif de l’enseignement n’est donc plus centré uniquement sur la transmission de savoirs, sur l’orientation des élèves ou sur la réussite aux examens mais sur la réussite éducative de l’élève conçue autour de quelques compétences clés :
- Mobiliser ses connaissances pour construire un objet artistique
- Émettre une opinion sur les connaissances acquises
- Intégrer son action individuelle dans une œuvre collective


  • Sur l'école / l'établissement :

Développement des partenariats culturels et des coopérations inter-établissements qui facilitent les transitions permettent ainsi un rayonnement de l’établissement, pour une prévention du décrochage et une meilleure intégration des élèves.
L’utilisation d’une pédagogie de projet a permis d’améliorer considérablement le climat scolaire au sein du lycée Dumont d’Urville. Action ne concernant au départ que certaines classes de Seconde dans le cadre de l’EPS, ce projet a progressivement concerné l’ensemble des classes de l’établissement (Seconde, Première, Terminale), plusieurs champs disciplinaires et puis plusieurs établissements de l’Académie.
L’organisation du temps scolaire, l’utilisation de certains dispositifs, l’évaluation des élèves, l’appropriation des espaces consacrés à la création artistique (Salles d’EPS du lycée, Opéra de Toulon…), tous ces éléments ont été pensés progressivement au service de l’action, aménagé pour laisser l’opportunité aux élèves d’aller toujours plus loin dans la création et dans la conception du spectacle.



Conclusion


Ainsi, c’est par la collaboration des élèves, des équipes pédagogiques et des professionnels qu’aujourd’hui la pérennité de l'action et le bien-être des jeunes scolarisés et de leur famille dans leur environnement est possible. En 2016, le projet entame sa 7ème année d’existence sur le thème de « La ville entre construction et déconstruction ». Le sujet présente la ville comme un lieu de rassemblement qui pourtant nous désociabilise où le paradoxe entre diversité et insécurité se pose.
Nous avons quatre fois plus de professeurs qu’il y a 6 ans, soit 15% d’augmentation de la participation active chaque année ! C’est ainsi, pas moins de 21 professeurs qui viennent encadrer ces 240 élèves qui étaient 90 la première année, soit une augmentation de 11% de la capacité du projet tout cela grâce à un travail transdisciplinaire et inter-établissement.
Le projet acquiert une valeur ajoutée grâce à des professionnels investis comme Erick Margouet, Chorégraphe du Ballet et de la Danse de l’Opéra de Toulon, et d’anciens élèves du lycée Dumont d’Urville qui assurent les fonctions de coordination et de communication.
En 2014 dans le Var, ce sont 2 354 élèves qui ont été en situation de décrochage scolaire et le projet « Danse à l’Opéra » tend à y répondre en plaçant au cœur de son travail l’élève, pour un développement personnel et collectif.



Cette année, le spectacle de Danse à l’Opéra « La ville, entre construction et déconstruction »
Le 24 mai 2016 à 20h
À l’Opéra de Toulon


Chef de projet : Marlène Köhler

Coordinateurs de projet : Marc Miller et Marie-Joëlle Cousin


Lycée Dumont d’Urville
212 Avenue Amiral Jaujard – 83 000 Toulon

Admin
Admin

Messages : 4
Date d'inscription : 13/04/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://daodumontdurville.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum